Actualités

Orange confirme la réception de son nouveau siège Bridge

devanture orange

Commencée en 2008, la construction de Bridge, immeuble moderne et collaboratif à Issy-les-Moulineaux, est enfin terminée. Le promoteur de l’immeuble vient d’en remettre les clés à Orange, qui prévoit d’en faire un nouveau siège ultra-connecté et propice à la collaboration entre les équipes, le tout, dans le total respect des règles sanitaires en vigueur.

Lire la suite...

Les demandes de résidences médicalisées et étudiantes devraient continuer d’augmenter dans les années à venir

 maison

À cause de la crise sanitaire, il est aujourd’hui difficile de trouver un véhicule d’investissement sécurisé et à haut rendement. Mais la pierre continue d’apporter ces garanties, particulièrement le marché locatif.

Lire la suite...

Les nouvelles restrictions sanitaires accentuent la pression sur les centres commerciaux

local

Le virus Sars-CoV-2 continue de circuler rapidement en France, surtout dans 23 départements placés en surveillance renforcée. Afin d’endiguer sa propagation, l’État vient de décréter un nouveau confinement sur une partie du territoire français. Cette décision rajoute du poids supplémentaire sur les centres commerciaux, déjà fragilisés par les fermetures et les jauges de fréquentation.

Lire la suite...

La Commune de Tourouvre au Perche a voté pour le recrutement et l’accueil d’un conseiller numérique

 collègues

La Commune de Tourouvre au Perche a voté pour le recrutement et l’accueil d’un conseiller numérique. Il s’agit là de l’une des grandes décisions prises par le conseil municipal de cette partie de la France qui figure désormais dans la liste des villes à profiter des avantages de ce dispositif déployé dans le cadre de France Relance.

Lire la suite...

La question du loyer au cœur du nouveau renforcement des aides aux entreprises

Des travailleurs

Dans la dernière semaine de février, le ministre de l’Économie et des Finances a annoncé le renforcement de l’aide gouvernementale aux entreprises les plus touchées par la crise. Elle concerne la prise en charge des coûts fixes, y compris les loyers. Cette mesure profite surtout au secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration.

Lire la suite...

Les efforts de la Ville de Paris visant à réguler les locations touristiques ont été récompensés

Ville de paris

Voilà des années que la Ville de Paris mène une lutte acharnée contre les conséquences néfastes du développement flagrant des plateformes de type Airbnb dominant le système de location des logements. Finalement, ses efforts ont été récompensés si l’on croit la décision récente de la Cour de cassation lui accordant la victoire.

Lire la suite...

La vente à emporter fait désormais partie intégrante des activités des restaurateurs parisiens

 Des pâtissiers

La vente à emporter fait désormais partie intégrante des activités des restaurateurs parisiens. Il s’agit là de l’une des dernières décisions de la Cour d’appel de Paris accordant cette faveur aux professionnels du secteur de l’hôtellerie-restauration (CHR) face à la jurisprudence des baux commerciaux excluant de la filière ce type de service.

Lire la suite...

L’incompréhension gagne les commerçants concernés par la prolongation de la fermeture administrative

rassemblement

Après plusieurs semaines de fermeture administrative liée au reconfinement, les commerçants s’impatientaient de rouvrir leur porte et de reprendre les activités. Mais voilà que le gouvernement a décidé de prolonger ce dispositif dans la durée pour certaines galeries commerciales éprouvant une certaine peine à comprendre le fondement de cette stratégie.

Lire la suite...

Deux tiers des centres commerciaux concernés par les nouvelles restrictions

espace vert immeuble

Lors de la récente allocution du Premier ministre Jean Castex, des mesures restrictives supplémentaires ont été prononcées à l’encontre des centres commerciaux non alimentaires. Avec ces nouveaux dispositifs, les deux tiers des galeries et grands magasins se trouvent dans l’obligation de fermer. Cette énième contrainte continue de peser sur leurs finances.

Lire la suite...

L’article 1722 du Code civil a permis à un locataire commercial fermé administrativement de se défaire de ses loyers impayés

 Un bureau et des collègues

La montée en force des loyers impayés, il s’agit là de l’une des conséquences de la fermeture administrative liée au premier confinement. Raison pour laquelle bailleurs et locataires se retrouvent parfois devant les tribunaux judiciaires pour régler l’affaire. Une situation qui a permis à un commerçant en défaut de paiement d’obtenir gain de cause.

Lire la suite...

Pierre et Vacances arrête de verser des loyers à ses bailleurs

 une pancarte a vendre

Le groupe Pierre et Vacances gère en France et en Europe des résidences de tourisme, tous secteurs confondus. Son activité figure donc parmi les plus paralysées par la crise sanitaire en 2020. En difficulté, la compagnie vient de cesser de payer ses propriétaires, sous prétexte de faire face à un cas de force majeure.

Lire la suite...

Bruno Le Maire confirme la prise en charge des loyers des centres commerciaux fermés

une jeune femme dans un centre commercial

Fin janvier, le gouvernement a décidé d’interdire l’ouverture des grands centres commerciaux non alimentaires dans une énième tentative d’endiguer la propagation du virus du Covid-19. Cette mesure concerne des milliers de commerçants, lesquels réclament une mesure compensatoire. C’est chose faite, avec la confirmation de la prise en charge de leurs loyers commerciaux.

Lire la suite...

Panier des Sens ouvrira bientôt sa première boutique en Chine

capture ecran du site Panier des Sens

Présente en France depuis deux décennies, la marque Panier des Sens s’appuie sur une gamme de produits cosmétiques bio et « made in France » pour séduire. Cette stratégie constitue la base de son succès local comme international. L’enseigne se tourne désormais vers la Chine afin de poursuivre son expansion.

Lire la suite...

Un nouveau dispositif vient s’ajouter aux différentes mesures d’aides dédiées aux TPME de la région Île-de-France

 local d'entreprise

Dans l’Hexagone, Île-de-France fait partie des nombreuses Régions à soutenir activement son secteur entrepreneurial face aux conséquences de la crise sanitaire. Ce, en concentrant essentiellement ses efforts sur les filières les plus touchées en mettant sur pied différentes mesures avec lesquelles s’est récemment ajouté un nouveau dispositif en réponse au second confinement.

Lire la suite...

Le pessimisme gagne les Français concernant les perspectives de reprise économique dans l’Hexagone

un homme d'affaire en reflexion

Le pessimisme gagne les Français concernant les perspectives de reprise économique dans l’Hexagone. C’est l’un des principaux enseignements que l’on pourrait tirer du rapport publié récemment par la société de conseil Kantar mettant en exergue les données chiffrées pointant dans ce sens en se basant sur l’avis des cadres d’entreprises répondants à ses enquêtes.

Lire la suite...

La question de l’exigibilité des loyers pendant le Covid-19 perdure en 2021

salariée dans un entrepot d'entreprise

Près d’un an après le premier confinement, les locataires et les bailleurs attendent toujours la réponse à une question : les charges et les loyers dus pendant la crise sanitaire sont-ils exigibles, en dépit des difficultés financières traversées par l’occupant ? La réponse est loin d’être évidente, encore moins avec les réponses des pouvoirs publics.

Lire la suite...

Les Québécois pourraient bientôt voir la naissance d’une mesure exceptionnelle concernant les loyers de leur habitation

paysage québec

Les Québécois pourraient bientôt voir la naissance d’un dispositif exceptionnel concernant les loyers de leur habitation. Du moins, dans la mesure où le gouvernement du Québec venait à adopter la proposition de loi déposée par un député membre de l’association Québec solidaire (QS) qui s’attend à une réponse positive dès la rentrée parlementaire.

Lire la suite...

L’optimisme gagne les restaurateurs, malgré le report éventuel de la réouverture

une cliente en self service

Figurant en tête de liste des secteurs les plus touchés par les conséquences de la pandémie, les restaurants sont fortement exposés à un phénomène de défaillances en cascade depuis le début de la crise au point de semer la panique auprès des professionnels du domaine. Mais aux dernières nouvelles, tout indique que cette vague de pessimisme a cédé la place à l’optimisme.

Lire la suite...

L’immobilier d’entreprise subit un coup d’arrêt en 2020

gestion immobilier d entreprise

Sous l’effet de la crise sanitaire, les sociétés revoient profondément leur vision des bureaux et des locaux professionnels. Ce bouleversement n’a pas épargné le marché de l’immobilier d’entreprise, dont les investissements reculent pour la première fois depuis six ans en 2020. Et la tendance risque de perdurer selon les prévisions de Knight Franck.

Lire la suite...

Clients et commerçants ont retrouvé le sourire, grâce à la réouverture des commerces non essentiels

commerçant derriere sa caisse

Les commerçants ont finalement retrouvé une lueur d’espoir peu avant que l’année 2020 ne touche à sa fin. Entendons par là ces professionnels évoluant dans le secteur du commerce non essentiel qui, après un mois de fermeture depuis le reconfinement, ont obtenu le feu vert pour ouvrir leurs portes et retrouver leurs clients.

Forcés de procéder à la fermeture de leur local commercial depuis l’entrée en vigueur du second confinement, les professionnels du commerce non essentiel étaient troublés d’inquiétudes. Et ce n’est pas faute de le croire puisqu’à cause de ces mesures de restriction, ils avaient toutes les chances de passer à côté de la période la plus propice à leurs activités.

Mais c’est désormais de l’histoire ancienne puisque la réouverture a été décrétée pour leur permettre de rattraper le coup. Ainsi, comme les acheteurs, ces derniers ont retrouvé le sourire d’autant que cette bonne nouvelle s’est accompagnée de la mise en place d’un dispositif visant à renforcer le mécanisme d’indemnisation dédié aux secteurs les plus touchés par la crise.

Les commerçants ont retrouvé le sourire

À titre de rappel, tous les commerces considérés comme non essentiels étaient fermés depuis fin octobre dernier dans le cadre des mesures de reconfinement. Ce qui revenait à dire que les professionnels concernés avaient perdu leur chance de profiter de Noël et des fêtes de la fin d’année pour renouer avec leur chiffre d’affaires étant donné que c’est la période idéale pour le faire.

Ce qui ne fut heureusement pas le cas puisqu’après un mois de fermeture, Emmanuel Macron a annoncé la réouverture dans le cadre de la stratégie de déconfinement progressif mise en place par le gouvernement.

Une décision saluée par les commerçants qui s’impatientaient de revoir leurs clients, mais qui ne peuvent cependant pas s’empêcher de montrer leurs inquiétudes comme pour le cas de la directrice du centre commercial Avant Cap faisant valoir que :

Le chiffre d’affaires perdu, on ne le rattrapera jamais. On espère que les clients n’ont pas déjà fait tous leurs achats et vont soutenir l’achat physique.

Ainsi, leur sort dépend du comportement des ménages. N’empêche que pour se réconforter, ces acteurs peuvent également compter sur le soutien de l’État relevant à 200 000 euros contre 100 000 euros le plafond d’indemnisation dédiée aux secteurs d’activité les plus touchés par la crise.

Les clients aussi

Il faut dire que les commerçants ne sont pas les seuls à retrouver le sourire avec la réouverture des commerces non essentiels, les clients aussi sont de la partie. C’est du moins, l’avis d’une passante s’exprimant en ces termes :

Je ne vais pas bouder mon plaisir avec ce ciel bleu, mais pas de frénésie.

Et d’une autre ajoutant que :

Je préfère éviter internet, je vais faire mes achats dans les magasins, ils en ont besoin, mais je ne sais pas trop si on va avoir le temps.

Ainsi, tout indique que l’impatience est aussi au rendez-vous pour les clients qui se doivent cependant de respecter les mesures barrières pour éviter la contamination. Une bonne nouvelle d’ailleurs pour les commerçants qui se demandent cependant si cette frénésie aurait le dessus sur la nature prudente des Français qui, en ces temps de crise, ont tendance à miser sur l’épargne plutôt que de dépenser et d’investir dans l’économie réelle.

Dans ce sens, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) se demande d’ailleurs si cette reprise suffit à encourager les ménages à réinjecter les 86 milliards d’euros mis de côté en 2020.

Retour au de page