Pourquoi investir dans un local commercial ?

Sommaire

Le local commercial joue un rôle prépondérant dans le succès de la future entreprise et pèse lourd dans la décision de financement de la banque. Il doit par conséquent répondre à des critères spécifiques.

Son adéquation avec le projet

Un local commercial ne se sélectionne pas sur un coup de tête. Il doit avant tout être adapté à l’activité qu’il va héberger. Plusieurs questions se posent :

1. Quelle est la surface requise ? Sa disposition convient-elle pour le concept ? Une vitrine est-elle nécessaire ?

2. Faut-il une réserve pour le stockage de marchandises ou d’autres annexes (une cuisine pour un restaurant, par exemple) ? Si ces espaces sont indispensables, mais pas encore délimités, combien coûteraient les travaux d’aménagement et combien de temps prendraient-ils, pourraient-ils être terminés avant l’ouverture prévue de l’établissement ?

3. Plus généralement, des travaux sont-ils nécessaires, par exemple pour mettre les locaux aux normes obligatoires ?

Son emplacement

La réputation et l’animation du quartier sont des points primordiaux, car il y va de la rentabilité de l’activité. Les meilleurs emplacements, dits n°1, se situent dans les centres urbains, les rues commerçantes ou piétonnes et leurs environs immédiats, et sont entourés d’établissements scolaires, de bureaux (privés ou administratifs), de bureaux de poste, de gares, etc., grands générateurs de trafic. Derrière les sites dits n°1 viennent les emplacements dits 1 bis puis les emplacements n°2.

L’accessibilité et la visibilité sont aussi des facteurs-clés de réussite. Idéalement, l’entrée ou la vitrine est située à l’avant, sur le passage des clients potentiels. En cas de situation dans une impasse par exemple, il faut un accès dégagé sans obstacle.

Attention également aux modes de transport : métro, RER, bus ou tramway, ou à l’extérieur de la ville, accessibilité en voiture et places de parking disponibles (gratuitement si possible) à proximité.

Son environnement immédiat

Le succès d’un commerce repose également sur les magasins qui l’entourent. Dans une artère commerçante trustée par des boutiques de vêtements, par exemple, difficile d’espérer trouver la clientèle pour une confiserie, mais un magasin d’accessoires de mode ou de chaussures dispose de meilleures chances.

En revanche, les commerces « locomotives » que sont les grandes enseignes (grande distribution, etc.) attirent des chalands qui profitent à tous les commerces voisins. Plusieurs visites à des jours – en semaine et en week-end – et heures différents – matin, midi, en milieu d’après-midi, en soirée, aux heures de rush – s’imposent afin d’étudier la fréquentation.

Enfin, s’installer près des concurrents nécessite de s’intéresser à leur ancienneté, au contenu et à la qualité de leur offre (produits/services, prix, services annexes), à leur notoriété, à leur dynamisme…

Son histoire

Si le local commercial ciblé a fréquemment changé de locataire, il faut tâcher d’en connaître la raison, autrement, c’est toute la crédibilité du projet que la banque risque de remettre en cause, sans compter les réticences des clients et habitants du quartier.

Discuter avec ces derniers est d’ailleurs recommandé pour connaître les atouts et points faibles du quartier, les types de commerce qu’ils souhaitent, leurs habitudes, leurs conseils…

Retour au de page